Qui sommes-nous ?

Exchange Theatre est une compagnie internationale fondée en 2006 à Londres. Depuis sa création, des pièces françaises rares ou inconnues ont été importées, traduites et produites par l’organisation. Avec un univers visuel fort, des créations musicales originales ainsi que l’usage du multilinguisme, nos productions vous offrent l’occasion de partager une expérience sensorielle totale.

Dirigée par David Furlong et Fanny Dulin, la compagnie a traduit pour la première fois des pièces de grands dramaturges français tels que Paul Claudel, Georges Feydeau et Xavier Durringer avant d’être résident à l’Institut français pendant deux ans. Exchange Theatre a depuis mis en scène d’ambitieuses doubles productions off West end : des pièces comme Un Air de Famille, Le Docteur malgré Lui ou Les Mouches ont été adaptées et jouées alternativement en anglais et en français.

L’équipe d’Exchange ne fait pas qu’exercer sa passion pour le théâtre, elle veut aussi la partager. La compagnie a créé le premier cours de théâtre amateur en français destiné aux francophones résidant à Londres. Elle propose également des ateliers de langues et d’éducation à travers le théâtre pour les enfants.

Au cœur de la société britannique, nous travaillons depuis notre studio situé à London Bridge, dans le centre de Londres.

Depuis plus de 10 ans, la compagnie ne cesse d’orienter son travail vers l’échange, ou comme le dit Paul Claudel, « vers la réunion du monde ». Chez Exchange Theatre, nous sommes convaincus que pour faire vivre la culture francophone, on doit la reprendre, l’adapter, la réinventer chaque jour : c’est une véritable communauté que nous voulons fédérer autour de ce grand projet. 

Nos valeurs

La base de la communauté Exchange Theatre, c’est d’abord des valeurs communes :

Un théâtre accessible au plus grand nombre

Au-delà de tout conservatisme, notre travail est toujours ancré dans un contexte actuel qui fait sens à son public. Spontané, il rend les traductions classiques ou modernes accessibles à tous et tente ainsi de partager une réelle vision de la société contemporaine avec le plus grand nombre.

Diversité et métissage : un pont entre les cultures

Chez nous, le théâtre est vu comme un dialogue entre les différentes cultures, particulièrement entre la pop culture occidentale et les influences venues d’ailleurs. L’idée d’exil est d’ailleurs fréquemment mentionnée dans nos productions : le pont d’Exchange Theatre, c’est aussi celui qui lie les individus et qui tente de réparer par le théâtre ce que le déracinement avait brisé.

Une expérience sensorielle 

“Dans la culture occidentale du XXe siècle, le théâtre est avant tout un divertissement visuel. Nous le voyons avec nos yeux, mais nous ne le vivons pas et nous n’en tirons pas de  leçons.” Jean-Paul Sartre

La compagnie refuse de considérer son public comme une entité silencieuse, passive et purement spectatrice. Au contraire, on essaye de l’atteindre sur le plan émotionnel en lui proposant un théâtre vécu et ressenti, une véritable expérience plus marquante et stimulante que la simple représentation.

Enseignement : transmission et bienveillance 

Un pont de transmission : les ateliers pour initier au théâtre et éveiller l’envie de jouer.

Théâtre amateur pour adultes : Ateliers pour adultes sur le théâtre dans leur langue maternelle

Théâtre pour enfants : Ateliers uniques pour familiariser les enfants francophones au théâtre.

Langues aux jeunes : Ateliers d’apprentissage des langues par le théâtre. De façon régulière dans les écoles du primaire au baccalauréat.

Ce que nous faisons artistiquement

Notre travail partait à l’origine d’un constat : le théâtre français n’était pas assez connu au Royaume-Uni ou bénéficiait d’une image erronée ou dépassée. Nous avons commencé à traduire et à produire des œuvres d’origine francophone. Nous voulions et souhaitons toujours créer un théâtre populaire empreint de spontanéité et dépassant le conservatisme, dans la tradition de Jean Vilar et de son TNP (Théâtre National Populaire). Après avoir travaillé avec des techniques Est-asiatiques ou des textes mauriciens ainsi qu’avec de la musique et des vidéos au cours des trois premières années, nous avons élargi notre objectif.

Il existe des critères correspondant à ‘’l’éthique’’ de la compagnie. Les pièces que nous choisissons intègrent toujours des idées relatives à l’exil et au déracinement. Nous voulons créer un travail multiculturel, voire multilingue. Par exemple, The Exchange, notre première pièce, qui a donné son nom à la compagnie, était une production bilingue. Dans Les Mouches, il n’y avait pas un acteur avec le même accent : la distribution comprenait deux acteurs grecs, un Japonais, un Israélien, deux Français, trois Britanniques et cinq Mauriciens. Les projets ont toujours une pertinence évidente à un moment donné. Ensuite, pour que le public puisse découvrir des pièces rares ou inconnues, nous nous concentrons sur le texte des spectacles, la base de notre travail.

La compagnie s’appelle Exchange parce que c’est ce qui nous intéresse, à différents niveaux : dans les cultures mais aussi dans les formes artistiques. Nous avons la volonté d’explorer diverses techniques et milieux. Dans Les Mouches, Kevin Rowntree a apporté ses fortes influences de techniques non occidentales du Japon ou de l’Inde. Dans The Exchange, c’est le monde amérindien qui a nourri la production. Alors que d’autres spectacles étaient nourris par des références plus proches de nous, plus familières et contemporaines, comme le cinéma, la littérature ou la musique. Dans l’ensemble, un cocktail de culture pop occidentale et d’influences non occidentales.

La musique occupe toujours une place spéciale dans nos spectacles, entièrement intégrée en tant qu’élément de design, tel que la vidéo. Des chansons originales ont été composées pour The Exchange, suivies par un musicien intégré à Bal Trap, jusqu’à devenir un groupe de rock live complet dans Les Mouches. En ce qui concerne la vidéo : un téléviseur était dans The Exchange, il y en avait sept dans The Flies, un projecteur dans Business, quatre dans Square(d). Les projets futurs incluent le tournage d’un court métrage à intégrer dans un spectacle. Il s’agit de repousser les frontières entre les disciplines. Ces trouvailles sont toutes au service de la compréhension de la pièce et de sa pertinence vis-à-vis d’un public du 21e siècle. L’objectif, au-delà de la simple découverte, est de rendre les pièces de théâtre accessibles au plus grand nombre.

Cette myriade d’influences et de diversité au cœur de notre travail créatif définit Exchange Theatre et nous impose, pour des raisons de cohérence, la nécessité de sortir des sentiers battus et de tout cadre, de briser les moules et les frontières entre cultures et traditions.

David Furlong, Directeur artistique.

No votes yet.
Please wait...