FR1Uncategorized

Business par David Furlong.

Un Anglais, un Français et un Américain sont coincés dans un aéroport en Sibérie. Une comédie mondialisée poussant plus loin le travail visuel et sonore, conçu avec dix moments éblouissants de théâtralisme.

‘Cette pièce est importante car elle traite de questions auxquelles nous pensons tous’ Fringereview.

«C’est un Anglais, un Français et un Américain coincés dans un aéroport de Sibérie. Ça commence comme une blague »(Hervé, Scène 2 de Business.). Comme dans toute histoire amusante, nous allons rechercher les différences entre ces trois hommes, en affichant à leur insu tous les clichés bien connus d’eux-mêmes. Mais rapidement, le public se rend compte qu’il n’y a pas tellement de différence entre ces trois Occidentaux, mis à part leurs emplois et le détail de leurs nationalités: il y a Hervé, le photographe de mode français, Tony, le col anglais en audit. et enfin, Patrick, un Américain représentant le commerce international. Ce qui les unit, ce n’est pas seulement la mystérieuse chance que tous les aéronefs soient immobilisés cette nuit-là, mais aussi qu’ils soient tous des hommes d’affaires à leur manière. Tous trois, fruits de la mondialisation et de la société occidentale du début du XXIe siècle, racontent une autre histoire, moins amusante à première vue: leur évolution et leur civilisation, avec arrogance et cynisme et perte de toute trace de sensibilité.

Création de Business

Business a été lancé par Alexandre Liaume, le producteur de Medialex qui a commandé la pièce à David Furlong. L’idée était de faire une comédie sur un Américain, un Français et un Anglais réunis dans un aéroport. S’inspirant du récent succès populaire dans la comédie, comme «À bientôt mardi» de Francis Veber ou «Art» de Yasmina Reza, Business a ensuite été écrit comme une «comédie de moeurs» dans la même tradition que Tom Stoppard ou Christopher Hampton.

Au cours de ce processus, l’auteur dramatique a également senti le potentiel de présenter un spectacle qui pourrait être très pertinent de nos jours. Le décor de l’action elle-même, un aéroport, était si pertinent dans le monde d’aujourd’hui et la pièce était profondément liée à l’histoire internationale…

La Exchange Theatre Company s’est associée à la volonté de présenter cette pièce comme un spectacle imaginé et d’en faire une expérience hautement sensorielle. Inspirée des œuvres contemporaines du réalisateur franco-canadien Robert Lepage ou de Deborah Warner en Angleterre, la production de Business utilise des images, des lumières et des effets sonores comme éléments fondamentaux du spectacle. L’équipe (composée de l’ingénieur du son, du concepteur lumière, du concepteur de production et du réalisateur d’ETC) crée ensemble une performance très contemporaine, afin de faire voyager le public dans la pièce, et non comme de simples spectateurs.

Ecrit et mis en scène par David Furlong.

Traduction: Emma Green.

Avec Alexandre Liaume, Allen Lidkey et Paul Bruce.

Scénographie et création vidéo: David Furlong.

Conception de l’éclairage: William Gallegos.

Conception sonore: Dilan Hookoomsing.

Coproduction: Medialex.

Productrice déléguée: Fanny Dulin.

Octobre 2007 – Théâtre Pleasance, Londres.

No votes yet.
Please wait...